Textes – Cluj Napoca

Fara Frontiere

(Sans frontières)

Paroles, musique et arrangements : Gwenaël Berranger, Kata Bodoki-Halmen, Cathy Monnot, Adel Bakutayan, François Marsh, Marion Verbois, Calin Muresan, Pierre Deghilage, Cornel Cornea, Marcel Antal, Nicolas Mané, Lavinia Calinescu, Christian Lichiardopol

Interprété par: Gwenaël Berranger, Kata Bodoki-Halmen, et la Belle Vagabonde Cluj-Napoca

 

 

NO BORDER NO NATION   

(Pas de frontière, pas de nation)      

Au spus ca va fi bine

(On nous a dit que ce serait bien)

NO BORDER NO NATION

(Pas de frontière, pas de nation)

Au spus ca vom fi liberi

 (On nous a dit que nous serions libres)

 

Bienv’nue à vous dans l’Europe des nations

Schengen or not schengen

Libres échanges pour les exportations

 Cu totii ne intrebam

(Nous nous posons tous la question)

Stricts quotas que pour l’immigration

 

Schimbarea in bine   

tine de mine, tine de tine, Adu ti aminte

(Le changement dépend de moi, dépend de toi, rappelle-t’en)

Fara frontiere, Fara renume, Crede in oameni, nu intr o natiune

(Pas de frontières, pas de renom, crois en l’homme, et non en une nation)

 

 REFRAIN

NO BORDER NO NATION

(Pas de frontière, pas de nation)

Au spus ca va fi bine

(On nous a dit que ce serait bien)

NO BORDER NO NATION

(Pas de frontière, pas de nation)

Au spus ca vom fi liberi              

(On nous a dit que nous serions libres)

 

Terre d’accueil, droit d’asile, intégration

Schengen or not schengen

Convocation, centre de rétention

Cu totii ne intrebam

(Nous nous posons tous la question)

OQTF (Obligation de quitter le Territoire Français), préfecture, expulsion

 

Schimbarea in bine   

tine de mine, tine de tine, Adu ti aminte

(Le changement dépend de moi, dépend de toi, rappelle-t’en)

Fara frontiere, Fara renume, Crede in oameni, nu intr o natiune

(Pas de frontières, pas de renom, crois en l’homme, et non en une nation)

 

REFRAIN

 

Mégalopole, cœur de l’union douanière

Schengen or not schengen

Terrain de chasse pour police des frontières

Cu totii ne intrebam

(Nous nous posons tous la question)

Clandestino escorté en Charter

                            

Schimbarea in bine   

tine de mine, tine de tine, Adu ti aminte

(Le changement dépend de moi, dépend de toi, rappelle-t’en)

Fara frontiere, Fara renume, Crede in oameni, nu intr o natiune

(Pas de frontières, pas de renom, crois en l’homme, et non en une nation)

 

REFRAIN

 

Démocratie, berceau des droits de l’homme

Idéaux morts dans le traité de Rome

Cu totii ne intrebam

(Nous nous posons tous la question)

Sonacotra et campements de roms


 REFRAIN

NO BORDER NO NATION

NO BORDER NO NATION

.

tagnoborder_light

 

.

.

Le Fantôme exilé

Paroles, musique et arrangements : Gwenaël Berranger, Kata Bodoki-Halmen, Cathy Monnot, Adel Bakutayan, François Marsh, Marion Verbois, Calin Muresan, Pierre Deghilage, Cornel Cornea, Marcel Antal, Nicolas Mané, Christian Lichiardopol

Interprété par: Gwenaël Berranger (français), Kata Bodoki-Halmen (hongrois), Adel Bakutayan (roumain)

 

Kata :

csak menni és menni, de többet nem nyelni -abból mit szádba nyomnak: máshol a dolgok jobbak.

(Seulement avancer et avancer encore, pour ne plus avaler ce qu’ils mettent dans ta bouche, Dans un pays lointain, paisible et prospère les choses iront mieux)

Gwen :

Un ailleurs de cocagne, comme les autres avant moi, pour les parents, la femme, comme les autres après moi

 

Kata:

vagyon csak akkor vagyon hogyha mégis robotmunkába fogsz, még ha félsz is. elegem van a kizsákmányolásból s inkább öregszem itt meg mint máshol

(La richesse n’est là-bas que si tu travailles comme un robot et dans la peur, J’en ai eu assez de l’exploitation, Je préfère vieillir ici que nimporte où ailleurs)

Gwen:

Tu oublieras les visages, partout de nulle part, seulement de passage, pour toujours à l’écart

 

REFRAIN

Crois tu ma belle, crois-tu comme moi j’y ai cru ?

hinni vagy inni, ez itt a kérdés elmenni messze, ez lett a döntés

(Me mettre à y croire ou me mettre à boire, c’est la question, Partir c’est mon choix maintenant)

Mă tot întreb dar fără răspuns, de ce-am lăsat în urmă tot ce-a fost mai scump? Că toți avem ceva de spus, dar vorbele noastre nu sunt de ajuns.

(Je me pose encore la question, sans trouver la réponse, Pourquoi ai-je laissé derrière moi tout ce que j’aimais? Parce que nous avons tous quelque chose à dire, mais les mots ne suffisent pas)

Kata:

feledtem én és felettem a nap, elmentem s utánam semmi nem maradt… minőség-mennyiség számít, ha anya vagy a gyermek sem tágít.

(Jai tout oublié, le soleil est au-dessus de ma tête, Je suis partie sans rien laisser derrière, mais le bien-être compte vraiment)

Gwen :

Tu voudras ton foyer, des racines face au vent, la chaleur des années, voir grandir tes enfants

 

Kata :

én megyek és megyek, már nem mérlegelek. inkább reménykedek, hogy itt is megélhetek.

(J’avance et j’avance, et c’est tout, je n’hésite plus. Je préfère espérer que je vais avoir une vie ici)

Gwen :

Et la vie derrière toi, tu te retourneras, ils auront oublié le fantôme exilé

 

REFRAIN

Crois tu ma belle, crois-tu comme moi j’y ai cru ?

hinni vagy inni, ez itt a kérdés elmenni messze, ez lett a döntés

Mă tot întreb dar fără răspuns, de ce-am lăsat în urmă tot ce-a fost mai scump? Că toți avem ceva de spus, dar vorbele noastre nu sunt de ajuns.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :